ACTIVITES CULTURELLES DU COLLOQUE

En complément du colloque, plusieurs activités culturelles sont mises en place, dans le cadre du colloque ou en partenariat, pour les participants et le grand public:

1/ Exposition : SUR LES TRACES DE DRISS CHRAÏBI… A la Médiathèque de la Fondation de la Mosquée Hassan II de Casablanca (Rue Tiznit, au bord de l’Océan Atlantique, en face de l’Office des Foires et Expositions de Casablanca). Expositions des éditions originales des œuvres de Driss Chraïbi, de documents autographes, de tapuscrits, d’originaux de dessins relatifs à son oeuvre, etc….

2/ Projection en ouverture du colloque, le mardi 11 avril, à 15 h 00, à la Médiathèque de la Fondation de la Mosquée Hassan II de Casablanca, de CONVERSATIONS AVEC DRISS CHRAÏBI du réalisateur Ahmed El Maanouni. « Dans nos conversations, Driss Chraïbi dit à sa manière, drôle, singulière et imprévisible, ce qu’il pense des questions qui donnent vie à son œuvre. J’ai enregistré ces conversations avec lui, un an avant sa mort en avril 2007. J’ai voulu les transmettre fidèlement. Avec les témoignages de son épouse Sheena et une mise en perspective de son œuvre par son ami de 30 ans, l’universitaire Kacem Basfao », déclare le réalisateur à propos de ce film documentaire.

3/ Représentation théâtrale, à Casablanca, le Jeudi 13 avril, à 20 h 00, au Complexe culturel Sidi Belyout, de l’adaptation par Emilie Malosse de LA CIVILISATION, MA MÈRE !.. de Driss Chraïbi. Interprétée par Amal AYOUCH et mise en scène par Karim TROUSSI.

La même représentation est organisée, en partenariat avec le colloque, par l’Institut Français d’El Jadida, sur la scène de l’ancienne Eglise portugaise, le vendredi 14 avril, à 19 h 00.

4/ Représentation théâtrale, à Casablanca, le vendredi 14 avril, à 20 h 30, , en partenariat avec le colloque, par l’Institut Français de Casablanca, de l’adaptation bilingue de  LA MÈRE DU PRINTEMPS de Driss Chraïbi (traduction en arabe de Mohamed HMOUDANE) par Darna Théâtre, jouée par la Compagnie Mémoires d’Avenir, de Tanger.

 

 

Publicités

PRÉSENTATION SYNTHÉTIQUE et PROGRAMME DU COLLOQUE

Casablanca, 05/04/2017 (MAP) – Un colloque international sur le grand écrivain marocain Driss Chraïbi et son oeuvre aura lieu, les 11, 12 et 13 avril à la Médiathèque de la Fondation de la Mosquée Hassan II de Casablanca, à l’occasion de la Commémoration du 10ème anniversaire de sa mort.

Organisé par les Facultés de Lettres de Ben M’sik et Aïn Chock et l’Ecole Normale Supérieure de l’Université Hassan II de Casablanca, ce colloque prévoit un riche programme de communications, de tables rondes et une exposition d’éditions originales d’ouvrages et de documents de Driss Chraïbi, avec la participation de chercheurs, traducteurs, écrivains et artistes de différents pays (Maghreb, France, Espagne, Italie, Allemagne, USA), indiquent les organisateurs dans un communiqué.

Ce colloque sera l’occasion de revisiter les textes de l’auteur et les nombreuses dimensions de l’œuvre encore largement méconnues et sur lesquelles la recherche commence tout juste à se pencher, et, tout particulièrement, la très importante production de l’homme de radio : celle du producteur d’émissions de médiation culturelle et de vulgarisation de la culture arabo-musulmane, mais aussi et surtout celle de l’adaptateur de fictions. En marge de cette manifestation culturelle se tiennent également des représentations théâtrales de « La Mère du Printemps » par la troupe Mémoire d’Avenir de Tanger (à l’Institut Français de Casablanca, le 14 avril, à 20h 30) et de « La Civilisation ma Mère » !… interprétée par Amal Ayouch (le 13 avril, à 20h 00, au Complexe culturel Sidi Belyout à Casablanca, pour les participants du colloque, puis le vendredi 14 avril, à 19h 00, à l’Eglise portugaise d’El Jadida, avec entrée libre), souligne-t-on.

L’ouverture du colloque se fera avec la projection de Conversations avec Driss Chraïbi du réalisateur Ahmed El Maanouni. « Dans nos conversations, Driss Chraïbi dit à sa manière, drôle, singulière et imprévisible, ce qu’il pense des questions qui donnent vie à son œuvre. J’ai enregistré ces conversations avec lui, un an avant sa mort en avril 2007. J’ai voulu les transmettre fidèlement. Avec les témoignages de son épouse Sheena et une mise en perspective de son œuvre par son ami de 30 ans, l’universitaire Kacem Basfao », déclare le réalisateur à propos de ce film documentaire.

L’organisation de ce colloque international s’assigne pour objectif de susciter à la fois un état des lieux et le lancement de nouvelles pistes de recherches sur l’œuvre de Driss Chraïbi pour en prouver l’importance en l’éprouvant par l’expérience de son actualité internationale renouvelée par les connaisseurs pointus de ses productions, lit-on dans une présentation synthétique du colloque.

« Il est venu le temps d’avoir l’audace de la reconnaissance et de la revendication de l’universalité de nos plus grandes figures d’écrivains en soulignant la fécondité de leur œuvre. Et aussi, celui de la matérialisation de notre souci de l’accumulation et de l’innovation en recherche sur ces écrivains de stature universelle à partir du Maroc », ajoute-t-on. Ayant porté le particulier marocain à l’horizon universel, Driss Chraïbi est un écrivain à part dans les littératures du Maghreb. Caractéristique des plus grands écrivains, il a été un devancier et un précurseur sans complexe qui n’a cessé d’innover en matière de thèmes et de genres. Il est de ces écrivains marquants dont la durée, loin d’éroder l’impact de leurs textes phares, les fait apprécier à leur juste valeur.

Le travail de la postérité est déjà à l’œuvre : la réédition ces dernières années de la plupart des romans de Driss Chraïbi en collection de poche compose la seconde vie de sa production littéraire auprès d’un large public et continue de susciter, à la fois, la découverte de facettes méconnues de son œuvre romanesque et la redécouverte de textes devenus des usuels scolaires ou universitaires. Cette commémoration sera l’occasion de cumuler les apports de la recherche et de l’ouvrir à d’autres questionnements dont « Lectures de Driss Chraibi : Etat des lieux de la recherche », « Relectures de Driss Chraibi : Actualité de l’œuvre », « Traduire/interpréter les textes Chraibiens : Quels défis ? » et « Driss Chraibi lu, vu et entendu par les créateurs ».

Dépêche  (Source : MAP : Maghreb Arab Press)

Lien pour télécharger le PDF du programme ci-dessous :

Programme_Depliant

 

La Civilisation, ma Mère !…_Théâtre

A CASABLANCA, le Jeudi 13 avril, à 20h 00

Amal  Ayouch  et  Karim Troussi  offrent aux participants du colloque Driss Chraïbi, à l’occasion du 10ème anniversaire de sa mort, une représentation au Complexe culturel Sidi Belyout, ouverte sur invitation, dans la limite des places disponibles. Durée : 1h 00.

 A EL JADIDA, le Vendredi 14 avril, à 19h 00

En partenariat avec le colloque international LECTURES ET RELECTURES de Driss CHRAÏBI, à l’occasion du 10ème anniversaire de sa mort, l’Institut français d’El Jadida organise une représentation, à l’Eglise portugaise, à l’entrée de la Cité portugaise. Durée : 1h 00. Entrée libre.

« […] Une petite-fille raconte le parcours de sa grand-mère, pionnière du féminisme marocain, Lire la suite « La Civilisation, ma Mère !…_Théâtre »

La Mère du Printemps_Théâtre

En partenariat avec le colloque, représentation théâtrale, Vendredi 14 avril 20917, à 20h 30, de La Mère du Printemps, par la troupe Mémoire d’Avenir de Darna Théâtre, à l’Institut Français de Casablanca.

Mere du printemps_Darna-Institut-Colloque DC

681 de l’ère des Nazaréens, la religion musulmane est une parole naissante. Alors que les conquérants arabes pénètrent en terres amazighes, Azwaw, le chef de la tribu des Aït Yafelman, convoque son village en Conseil des Conseils afin de déterminer l’attitude à adopter face à ce nouvel envahisseur venu du désert, à la conquête de l’eau et des âmes. Il interroge les anciens, fait témoigner des émissaires dépêchés auprès des autres tribus conquises et tente enfin de leur donner un destin.   

Spectacle en langues française et arabe d’après la traduction de Mohamed Hmoudane

Mise en scène : Eric Valentin

Avec : Abdleghani BOUZIAN – Hicham ZOUITNI – Ayoub LAHLOUH – Nabil DOURGAL – Tarek BAKKALI – Rachid JABBALI – Fouad SABBAN

Création du Théâtre Darna – Tanger et de la compagnie Dakirat Al Mostakbal / Mémoires d’Avenir

Institut français de Casablanca, 121 boulevard Zerktouni

Plein tarif : 80dhs – Tarif réduit : 60dhs

Driss Chraïbi dans APULEE

Le numéro 2 de la revue APULÉE (Editions Zulma, Paris, 448 pages) vient de paraître: Il sera disponible le 16 mars 2017 en librairie (en France)….. Il comporte une mise à l’honneur de Driss Chraïbi par l’insertion d’un CAHIER DRISS CHRAIBI  comportant 6 textes consacrés à l’écrivain…. et des fragments inédits du roman sur lequel il travaillait, au Maroc, en résidence d’écriture…

Lire la suite « Driss Chraïbi dans APULEE »

Argumentaire

Bientôt dix ans que Driss Chraïbi (1926-2007) nous a quittés. Cela justifie pleinement de prendre le temps d’un regard rétrospectif sur l’œuvre et l’homme. C’est pourquoi un colloque international se tiendra du 11 au 14 avril 2017 à Casablanca pour faire un état des lieux de la recherche sur la production de Driss Chraïbi et la revisiter par des relectures innovantes.

Il est venu le temps d’avoir l’audace de la reconnaissance et de la revendication de l’universalité de nos plus grandes figures d’écrivain. Et aussi, celui de la matérialisation de notre souci de l’accumulation en recherche pour dépasser l’émiettement et la dissémination de travaux nombreux et enrichissants, mais parfois répétitifs et redondants car méconnaissant les acquis de la recherche du champ. D’où l’organisation et la structuration de ce colloque dans le but de susciter à la fois un état des lieux et le lancement de nouvelles pistes de recherches sur l’œuvre de Driss Chraïbi.

Cette préoccupation permettra la mise en relief de l’historicité de la réception critique des productions chraïbiennes et de leurs lectures, ainsi que l’ouverture de la voie à des relectures qui soient un renouvellement des approches, du sens et de la fécondité d’une littérature dont l’importance marquante ne s’éprouve et ne se prouve que par l’expérience de son actualité renouvelée. Le choix du biais du traitement de la thématique de la rencontre vise à expliciter notre sentiment de la nécessité de redonner sens et de revivifier une recherche en littératures du Maghreb qui a, ces dernières années, tendance à se répéter dans l’application ou à continuer sur sa lancée, au pas de sénateur. Vient le temps de clamer l’impératif catégorique de l’innovation dans les approches et/ou les thèmes, et dans l’exigence méthodologique de la connaissance et de la prise en compte des travaux antérieurs, conditions sine qua non de la constitution de champs de recherches auctoriaux en bonne et due forme dans le domaine des littératures du Maghreb.

Bientôt dix ans que Driss Chraïbi (1926-2007) nous a quittés. Cela justifie pleinement de prendre le temps, ensemble, d’un regard rétrospectif sur l’œuvre et l’homme. C’est pourquoi un colloque international se tiendra du 11 au 14 avril 2017 pour marquer cette commémoration. Décédé le 1er avril à l’hôpital de Valence, Drôme, France, et inhumé le 6 avril au cimetière des Chouhada, à Casablanca. Une visite de recueillement sur sa tombe sera organisée le 14 avril avec les participants au colloque qui désireront se joindre à cette manifestation du souvenir.

Ayant porté le particulier marocain à l’horizon universel, Driss Chraïbi est un écrivain à part dans les littératures du Maghreb. Caractéristique des plus grands écrivains, il a été un devancier et un précurseur sans complexe qui n’a cessé d’innover en matière de thèmes et de genres. Il est de ceux dont la durée, loin d’éroder son impact, fait apprécier à sa juste valeur leur œuvre. Elle résiste aux changements de contexte qui révèlent sa pertinence visionnaire et les générations successives de lecteurs y trouvent chacune de la matière pour aborder son passé et son présent, penser ses questionnements, retrouver les échos de son vécu, sonder ses attentes, rêver le monde, se confronter à la vérité de l’être, se connaître et reconnaître l’essentiel qui fonde la vie et lui donne sens, au-delà des avoirs et des signes extérieurs de respectabilité sociale qui leurrent et divertissent. L’héritage de Driss Chraïbi est assurément des plus rémanents.

Le travail de la postérité est déjà à l’œuvre : la réédition ces dernières années de la plupart de ses romans en collection de poche compose la seconde vie de sa production littéraire auprès d’un large public et continue de susciter, à la fois, la découverte de facettes méconnues de son œuvre romanesque (ceux qui n’ont eu que peu d’échos au Maghreb lors de leur parution, du fait du sujet traité : ainsi de L’Âne, La Foule, De tous les horizons, etc.) et le retour et la redécouverte de textes devenus des usuels scolaires ou universitaires (notamment : La Civilisation, ma Mère !.., Les Boucs, La Mère du printemps, Le Passé simple, etc.).

Soulevant des questionnements en des termes inédits au moment de leur publication, ces textes n’ont rien perdu de leur actualité ni de l’acuité et de l’intérêt du rapport au monde qu’ils présentent.

Ce colloque sera l’occasion de revisiter les textes de l’auteur, et même ceux qui semblent les plus connus : de rappeler les lectures/interprétations qui en ont été faites, et de les mettre en perspective en les contextualisant,  mais aussi de les discuter et de les enrichir par des relectures d’aujourd’hui.

A partir du Passé simple (1954), l’auteur a fait bouger les lignes et ouvert les intellectuels maghrébins à une nouvelle vision de leur monde, d’eux-mêmes et du monde. Chraïbi a inauguré avec ce chef-d’œuvre la littérature maghrébine moderne. Il y défie la pression sociale des traditions, des autoritarismes établis, des conformismes et autres hypocrisies qui étouffent l’expression des individus et la met sous le joug de la respectabilité et du consensus de vitrine. Il y a ébranlé bien des certitudes et les a passées au bistouri de l’analyse clinique.

Etre libre et irrémédiablement rebelle à toute inféodation, sa créativité thématique et formelle a toujours eu une longueur d’avance.

Chraïbi a dérangé et été attaqué dès Le Passé simple. Mais, loin d’être étouffé par les accusations conjoncturelles de trahison qui ont tout fait pour le mettre à l’index par l’opprobre et le reniement, ce roman est devenu un classique des littératures marocaine, maghrébine et universelle. De même, Un ami viendra vous voir qui a été vilipendé par les tenants d’un identitarisme différentialiste, a ouvert les vannes et les horizons de la création au Maghreb, en portant un coup fatal au régionalisme auquel on voulait éternellement fixer les écrivains et les productions maghrébines. Il a dérangé jusqu’au bout : sa série des Inspecteur Ali transgresse les genres et bouscule les limites entre littérature et paralittérature.

Contrairement à ce qu’il peut sembler, Chraïbi est un écrivain dont de nombreuses dimensions de l’œuvre sont encore largement méconnues et sur lesquelles la recherche commence tout juste à se pencher ; et tout particulièrement la très importante production de l’homme de radio : celle du producteur d’émissions de médiation culturelle et de vulgarisation de la culture arabo-musulmane, mais aussi et surtout celle de l’adaptateur de fictions (les siennes et celles d’auteurs, célèbres ou beaucoup moins connus, provenant de tous les horizons : Afrique, Amérique, Angleterre, Europe de l’est, Moyen-Orient, etc.). Les « romans policiers » et les textes de littérature jeunesse de Driss Chraïbi ont aussi été à peine effleurés par la recherche. Ne parlons pas du chroniqueur et du mémorialiste.

Cette commémoration sera donc l’occasion de prendre la mesure d’un champ de recherche auctorial peu à peu constitué par les études effectuées par des chercheurs venus de tous les horizons, et de l’instituer en tant que tel pour cumuler ses apports et l’ouvrir à d’autres questionnements :

  • AXE 1 LECTURES DE DRISS CHRAÏBI : Etat des lieux de la recherche.

Les travaux de recherche sur l’œuvre ne se comptent plus (articles, mémoires, thèses), il est temps de faire un état des lieux de la réception critique et des principaux acquis de la recherche chraïbienne, mais aussi de les analyser, les croiser et mettre en relief leur apport et leur contextualisation. La pluridiciplinarité de ces travaux et des méthodologies utilisées (approche idéologique, thématique, sociocritique, psychanalyse, linguistique, analyse du discours, dépouillement informatique, etc.) ne peut qu’enrichir les propositions attendues sous cet axe.

  • AXE 2 RELECTURES DE DRISS CHRAÏBI : Actualité de l’œuvre.

Nouvelles pistes de recherche et nouvelles approches méthodologiques des textes seront les bienvenues. Un questionnement en rapport avec l’actualité (rapport à l’islam, vision du monde et vision de la modernité, tensions et dynamiques de la structure sociale et des rapports sociaux, analyse des choix et des approches scolaires et universitaires des textes programmés aujourd’hui par les lycées et les universités de par le monde, etc.) mais aussi avec l’écriture chraïbienne et les problématiques littéraires qui la travaillent et qu’elle travaille (fiction, et expression de soi : autobiographie/autofiction ; interculturel, imaginaire et interférences des langues dans l’écriture ;  place de la musique et de la mystique dans les thématiques et l’écriture chraïbiennes, etc.).

  • AXE 3 TRADUIRE/INTERPRETER LES TEXTES CHRAÏBIENS : Quels défis ?

Autour de leur expérience de la traduction de textes chraïbiens, il est demandé à quelques traducteurs de l’écrivain (arabe, espagnol, allemand, anglais) de communiquer sur les problématiques de la traduction et sur les caractéristiques de l’écriture des romans de Driss Chraïbi.

  • AXE 4 DRISS CHRAÏBI LU, VU ET ENTENDU PAR LES CREATEURS.

Pour clore le colloque, une table ronde est prévue où plusieurs acteurs de premier plan de la culture au Maroc (écrivains, peintres, cinéastes, comédiens ou metteurs en scène de théâtre), et qui ont approché l’œuvre ou l’homme, ont étés contactés et sont invités à venir enrichir cette manifestation scientifique par leur témoignage de créateurs (expériences de lecture, apport à ou accompagnement de leur travail, problématiques posées par les travaux consacrés à l’homme ou à l’œuvre, etc.). Un spécialiste de Driss Chraïbi est appelé à introduire cette table ronde et à l’animer.

Pour laisser, notamment aux intervenants des deuxième, troisième et quatrième axes, toute liberté de choix thématique pour innover et nous étonner en ouvrant de nouvelles pistes de travail ou de nouveaux biais de lecture de l’œuvre chraïbienne, nous ne déclinons pas l’argumentaire du colloque en sous axes qui iraient à l’encontre du but visé par son organisation.


Les propositions de communication doivent impérativement nous parvenir par courriel avant le 30 janvier 2017. Elles seront composées d’un titre, d’une présentation succincte du contenu, de l’ordre d’une ½ page (± 1700 – 2000 caractères, espaces compris), et d’une notice biobibliographique d’une dizaine à une quinzaine de lignes (± 850 – 1250 caractères, espaces compris). Le tout est à adresser par email, sous format Word, au responsable du colloque, Kacem BASFAO, à l’adresse suivante : colloquechraibi@gmail.com

Le comité scientifique répondra aux contributeurs mi février 2017.

La durée de la présentation de chaque communication sera de 15 minutes afin de laisser le temps aux débats et aux échanges qui sont l’un des objectifs prioritaires de cet événement. Les textes finalisés des contributions pourront être plus développés et comprendre entre 20 000 et 30 000 caractères environ, espaces compris, bibliographie et notes incluses (soit entre 5 et 10 pages tapuscrites, selon la police de caractères utilisée).

Les actes du colloque seront publiés. Dernier délai prévu pour la remise des communications en vue de la publication des Actes du Colloque : 15 août 2017.

Comité d’organisation : Abderrahim AMEUR (Directeur MFMH2); Ibtihal ABYABA (Doctorante); Houssine AZEDDOUG (Directeur ENS); Mohamed BARKAOUI (Secrétaire Général FMH2); Kacem BASFAO (Responsable du colloque, FLSH-AC); Rachid EL-HADARI (Vice-Doyen FLSH-BM); Abdelkader GONEGAÏ (Doyen FLSH-BM); Chouaib HALIFI (Directeur laboratoire NDC, FLSH-BM); Mourad MAWHOUB (Doyen, FLSH-AC); Lahcen OUASMI (Directeur laboratoire LLC, FLSH-BM); Malika RAFIQ (ENS); Youssef SEFRI (FLSH-BM).

Comité scientifique international : Evelyne ACCAD (University of Illinois, Urbana-Champaign et Lebanese American University, Beyrouth), Kacem BASFAO (Université Hassan II, Casablanca), Mustapha BENCHEIKH (Université Internationale de Rabat), Charles BONN (Université Lyon 2), M’hamed DAHI (Université Mohamed V, Rabat), Samira DOUIDER (Université Hassan II, Casablanca), Marc GONTARD (Université Rennes 2), Chouaib HALIFI (Université Hassan II, Casablanca), Driss C. JAYDANE (Ecrivain, philosophe, Casablanca), Regina KEIL-SAGAWE (Weltlesebühne e.V., Heidelberg), Fouad LAROUI (Université d’Amsterdam, écrivain), Abdelouahed MABROUR (Université Chouaib Doukkali, El Jadida), Danielle MARX-SCOURAS (Université d’Etat de l’Ohio, Columbus), Abdallah MDARHRI-ALAOUI (Université Mohamed V, Rabat), Leonor MERINO-GARCIA (Université Autonome de Madrid, traductrice), Mildred MORTIMER (Université du Colorado, Boulder), Lahcen OUASMI (Université Hassan II, Casablanca), Abdelhak SERHANE (Université de Louisiane, Lafayette, écrivain), Edwige TAMALET TALBAYEV (Université Tulane, La Nouvelle-Orléans, Louisiane).  

Ci-dessous lien de téléchargement du PDF de l’Appel à communications du colloque :

PDFargumentaire

__________________________________________

Pour contacter le comité d’organisation : colloquechraibi@gmail.com 

Argument

 

Interpreting and reinterpreting the work of Driss Chraïbi

International colloquium organized under the auspices of the Hassan II University of Casablanca (Faculty of Arts and Humanities Ben M’sik, Faculty of Arts and Humanities Aïn Chock and Ecole Normale Supérieure of Casablanca) from 11th  to 14th  April 2017 in Casablanca, Morocco.

Responsible: Kacem BASFAO (Hassan II University of Casablanca)

Considered to be the father of the modern Moroccan novel, Driss Chraibi is an author without precedent in the literature of the Maghreb. He was one of its greatest writers, a predecessor and a forerunner, constantly innovating in theme and genre. He was one of those whose work has withstood the test of time. It has resisted the changes of context, thus revealing its visionary relevance. Successive generations of readers can all find material  therein to access theirown past and present, to formulate their questions, to find the echoes of their experience, to sound out their expectations, to confront themselves with the truth of being and self-knowledge, to recognize the essential foundation of life and try to give it a sense, beyond tangible assets and external signs of social respectability that merely delude and entertain. The legacy of Driss Chraïbi will certainly be long-lasting.

In recent years, the paperback edition of most of his novels has given a new lease of life to his literary production and made it available to a wider reading public. This has aroused, and coincides with, a renewed interest in the discovery of unknown facets of his work (those which  had little echo in the Maghreb when first published because of the themes dealt with: such as L’Âne, La Foule, Un ami viendra vous voir, Mort au Canada) and the rediscovery of some of his texts that have become the object of school or university studies (notably: La Civilisation, ma Mère !.., Les Boucs, La Mère du printemps, Le Passé simple). His novels have been  translated into numerous languages, including nine books available in English.

This symposium will be an occasion to revisit the texts of the author, even those which seem the most well-known: not only by recalling and contextualizing the interpretations that have been made, but also by discussing and enriching them with current reinterpretations.

His novel Le Passé simple (1954), opened the Maghrebian intellectuals to a new vision of their world, of themselves and of the world at large. With this masterpiece, Chraïbi inaugurated modern North African literature. It is a powerful, bitter, ironic cry of revolt against oppressive traditionalism.

Chraibi is a writer of many dimensions. Contrary to appearances, several  are still largely unknown and research is just beginning to focus on them; especially his very important work for French radio: producing cultural mediation programs, bringing Arab-Muslim culture to a wider audience and, above all, adapting works of fiction (his own and those of other authors, famous or less well-known, coming from all horizons: Africa, America, England, Eastern Europe, the Middle East, etc.). The thrillers and the children books of Driss Chraïbi have scarcely been tackled; not to mention the columnist and the memorialist.

This commemoration will thus be the opportunity to take stock of an authorial research field, composed by the studies carried out by researchers  of all horizons, and to establish it on a firm basis, in order to compile its contributions and open it up to further interpretations.

  • 1st AXIS / INTERPRETINGS OF DRISS CHRAÏBI’S WORKS: Inventory of research.

Articles, dissertations and theses on the writer’s work are uncountable, it is time to make an inventory of the critical review of the main achievements of the chraibian research (will be concerned by this axis, the researchers having devoted their doctoral thesis to such an interest).

  • 2nd AXIS / REINTERPRETINGS OF DRISS CHRAÏBI’S WORKS: Actuality of the novels.

New research tracks and new approaches (confirmed researchers, young researchers and PhD students are invited to send us their proposal).

  • 3rd AXIS / TRANSLATING / INTERPRETING CHRAIBIAN TEXTS: What challenges?

Some translators of the writer’s productions will be asked to communicate and exchange with each other about their translation experience.

  • 4th AXIS / DRISS CHRAÏBI READ, SEEN AND HEARD BY THE CREATORS.

Moroccan writers, painters, filmmakers and actors, interested in the work or the man, will be invited to enrich the colloquium by their testimony of creators (reading experience, contribution to or accompanying of their work, adaptations carried out or planned, and so on and so forth).

We have not declined the argument of the symposium in sub-axes to give, in particular, more freedom to the speakers of the second, third and fourth axes as far as their thematic choice is concerned so as to innovate and to astonish us by their new reading biases of the chraïbian work.

Proposals should be sent by e-mail in Word format, to Pr Kacem BASFAO colloquechraibi@gmail.com before January 30th, 2017. They should include a title, a brief presentation of the content, in the order of a ½ page (± 1700 – 2000 characters, including spaces), and a biobibliographical record of about ten to fifteen lines (± 850 – 1250 characters, including spaces).

The scientific committee will give a feedback to the contributors in mid-February 2017. 

The proceedings will be published.utors Final deadline for submission of papers for publication is the 15th August 2017.

Organizing Committee (Hassan II University of Casablanca): Abderrahim AMEUR (Director MFMH2); Ibtihal ABYABA (PhD Student); Houssine AZEDDOUG (Director ENS); Mohamed BARKAOUI  (Secretary General FMH2) ; Kacem BASFAO (Seminar Leader, FLSH-AC); Rachid EL-HADARI (Vice-Dean, FLSH-BM); Abdelkader GONEGAÏ (Dean FLSH-BM); Chouaib HALIFI (Laboratory Director LLC, FLSH-BM); Mourad MAWHOUB (Dean FLSH-AC); Lahcen OUASMI (Laboratory Director LLC, FLSH-BM); Malika RAFIQ (ENS); Youssef SEFRI (FLSH-BM).

International Scientific Committee : Evelyne ACCAD (University of Illinois, Urbana-Champaign and Lebanese American University, Beyrut), Kacem BASFAO (Hassan II University of Casablanca), Mustapha BENCHEIKH (International University of Rabat), Charles BONN (Lumière University Lyon 2), M’hamed DAHI (Mohamed V University, Rabat), Samira DOUIDER (Hassan II University of Casablanca), Marc GONTARD (University of Rennes 2), Chouaib HALIFI (University of Casablanca), Driss C. JAYDANE (writer, philosopher, Casablanca), Regina KEIL-SAGAWE (Weltlesebühne e.V. , Heidelberg), Fouad LAROUI (University of Amsterdam, writer), Abdelouahed MABROUR (Chouaib Doukkali University, El Jadida), Danielle MARX-SCOURAS (Ohio State University, Columbus), Abdallah ALAOUI-MDARHRI (Mohamed V University, Rabat), Leonor MERINO-GARCIA (Autonomous University of Madrid, translator), Mildred MORTIMER (University of Colorado, Boulder), Lahcen OUASMI (University of Casablanca), Abdelhak SERHANE (University of Louisiana, Lafayette, writer), Edwige TAMALET TALBAYEV (Tulane University, New Orleans, Louisiana).

In parallel to the symposium, several cultural events dedicated to Driss Chraïbi are planned as well as the setting up with the participants of an international association of readers and critics of Driss Chraïbi. And a Review of Chraïbian studies.

Working language: French

ندوة

بحلول سنة 2017 ،ستكتمل عشر سنوات على رحيل ادريس الشرايبي (1926-2007). هذا ما يبرر أخذنا للوقت الكافي لنلقي نظرة  استرجاعية للإنسان ولأعماله. وبهدف تثمين هذا الاحتفال، ستُـنظم ندوة دولية من 11 إلى 14 أبريل 2017 بالدار البيضاء، حيث قضى الكاتب مراهقته واستوحى أحداث روايته « الماضي البسيط ».

يهدف تنظيم هذه الندوة التطرق إلى ما أُنجز، واستشراف إمكانات جديدة للبحث حول أعمال ادريس الشرايبي. وسيمكن هذا الاهتمام من إبراز تاريخانية التلقي النقدي لإنتاجاته ولقراءاتها، وفتح الطريق أمام قراءات جديدة تُشكل تجديدا للمقاربات وللمعنى ولخصوبة أدب لا يُختبر ولا يثبت ذاته إلا بتجربة راهنيته المتجددة.

وقد أصبح ادريس الشرايبي كاتبا  أساسيا ضمن الآداب المغاربية، بإدراجه للخصوصيات المغربية ضمن الأفاق العالمية؛وعلى غرار الكتاب الكبار، كان سباقا وجريئا لم ينقطع عن التجديد في المواضيع والأجناس. إنه ينتمي إلى فئة يُحدد الزمن قيمة أعمالها دون تبخيس وقعها، حيث أعماله تقاوم تغيرات السياق، وتجد فيها الأجيال المتتالية من القراء مادة لمقاربة ماضيه وحاضره، والتفكير في تساؤلاته، والعثور على صدى حياته،  في حلمه بالعالم، ومواجهة حقيقة الكائن، لمعرفة الذات والتعرف على الجوهر الذي يؤسس للحياة ويعطيها معنى، بعيدا عن كل ما يخدع.

وفي هذا السياق، انطلقت الأشغال بإعادة نشر أغلب رواياته، في السنوات الأخيرة، مما يشكل حياة جديدة لإنتاجه الأدبي لدى نسبة كبيرة من القراء، ويدفع إلى اكتشاف أوجه مجهولة في أعماله الروائية (خصوصا تلك التي لم تلق صدى كبيرا في المغرب حين صدورها مثل: « الحمار »، الحشد »، سيأتي صديق لرؤيتكم »، « موت بكندا »)، وكذلك الرجوع وإعادة اكتشاف نصوص أصبحت متداولة في البرامج المدرسية أو الجامعية (خصوصا « الحضارة، أمي »، الماعز »، « أم الربيع »، « الماضي البسيط »).

ستكون هذه الندوة مناسبة لإعادة قراءة نصوص الكاتب، وضمنها النصوص الأكثر شهرة، لاستحضار القراءات والتأويلات التي أُنجزت وإبرازها ضمن سياقاتها، ومناقشتها وإغنائها بقراءات جديدة وحديثة.

وانطلاقا من « الماضي البسيط » (1954)، قام الكاتب بتغيير الرؤى وفتح أعين المثقفين المغاربيين على رؤية جديدة لعالمهم، ولأنفسهم وللعالم. بهذا الإنجاز، يكون الشرايبي قد دشن الأدب المغاربي الحديث، حيث يتحدى الضغوط الاجتماعية للتقاليد والاستبداد وباقي أشكال النفاق التي تضيق الخناق على حرية التعبير لدى الأفراد.

على عكس ما قد يبدو، تتضمن كتابات الشراسبي العديد من الأبعاد المجهولة، والتي شرعت الأبحاث في الإنكباب على دراستها في الآونة الأخيرة، وبالأخص انتاجاته في الإذاعة ومقتبساته القصصية ورواياته البوليسية وكتاباته في أدب الشباب وغيرها من أوجه الكاتب غير المعروفة.

إن هذا التخليد، يعتبر مناسبة لتحديد أبعاد مجال بحث أَغْنتهُ أبحاثٌ أنجزها باحثون من مختلف الآفاق، والتأصيل له قصد تثمين إسهاماته وإخضاعه لتساؤلات أخرى.

 المحور 1 قراءات ادريس الشرايبي : واقع البحث

لا يمكن إحصاء الأبحاث المنجزة (مقالات، بحوث جامعية، أطروحات). وقد حان الوقت لتحديد واقع التلقي النقدي وأهم مكتسبات الأبحاث المنجزة حول الشرايبي (يخص هذا المحور الباحثين الذين أنجزوا أبحاث الدكتوراه).

 المحور 2 إعادة قراءة ادريس الشرايبي : راهنية أعماله.

طُرق ومقاربات بحث جديدة (باحثون أكاديميون، باحثون شباب، طلبة الدكتوراه معنيون بهذا المحور لطرح مواقفهم).

المحور 3 ترجمة نصوص الشرايبي : أي تحديات ؟

سيستعرض بعض مترجمي الكاتب تجربتهم بخصوص ترجمة نصوص الشرايبي.

 المحور 4 ادريس الشرايبي كما يراه المبدعون

كتاب، رسامون، مخرجون سينمائيون وفنانون مغاربة مهتمون بأعمال الكاتب، سيُغنون الندوة بشهاداتهم (تجارب قراءة، إسهامات أو متابعات لأعمالهم، اقتباسات منجزة أو طور الإنجاز، إلخ).

لإعطاء الفرصة للمشاركين في المحورين الثاني والثالث لاختيار الموضوع وإعطاء قيمة مضافة بانفتاحهم على طرق للبحث وقراءات جديدة لأعمال الشرايبي، فإن المنظمين لم يقترحوا محاور فرعية والتي قد تتعارض مع الأهداف المتوخاة من الندوة.

يجب إرسال مقترحات المشاركة عبر البريد الإلكتروني قبل تاريخ 15 يناير 2017. وتتضمن اسم المشترك، العنوان، ملخص للعرض في نصف صفحة، وقائمة بالمراجع تتكون من عشر إلى خمسة عشر سطرا. تُبعث في صيغة الوورد word إلى المسؤول عن الندوة، قاسم باسفاو، على البريد الاليكتروني : colloquechraibi@gmail.com

وستجيب اللجنة العلمية للندوة على مقترحات المشاركة خلال نهاية يناير 2017. كما سيتم نشر أعمال الندوة في كتاب يجمع كل المداخلات المقبولة.

اللجنة المنظمة (جامعة الحسن الثاني بالدار البيضاء) : ابتهال ابياابا (طالب دكتوراه) – حسين أزدوك (مدير المدرسة العليا للأساتذة)– قاسم باسفاو (المسؤول عن الندوة، كلية الآداب عين الشق – رشيد الحضري (نائب العميد، كلية الآداب بنمسيك) – عبد القادر كنكاي (عميد كلية الآداب بنمسيك) –  شعيب حليفي (مدير مختبر السرديات والخطابات الثقافية)– موراد موهوب(عميد كلية الآداب عين الشق) –  لحسن واسمي (مدير مختبر اللغات والآداب والتواصل) –  مليكة رفيق (المدرسة العليا للأساتذة) –  يوسف السفري (كلية الآداب بنمسيك).

اللجنة العلمية الدولية : قاسم باسفاو (جامعة الحسن الثاني بالدار البيضاء) – مصطفى بنشيخ (الجامعة الدولية بالدار البيضاء) – شارل بون (جامعة ليون 2) – محمـد داهي (جامعة محمـد الخامس، الرباط) – سميرة دويدر (جامعة الحسن الثاني بالدار البيضاء) – مارك كونطار (جامعة رين 2) –  شعيب حليفي (جامعة الحسن الثاني بالدار البيضاء) –  ادريس جيدان (كاتب، فيلسوف، الدار البيضاء) – فؤاد العروي (كاتب، جامعة امستردام) – عبد الواحد مبرور (جامعة شعيب الدكالي، الجديدة) – عبد الله المدغري العلوي (جامعة محمد الخامس، الرباط) – ليونور ميرينو كارسيا (مترجمة، الجامعة المستقلة بمدريد) – ميلدريد مورتيمير (جامعة كولورادو، بولدر) –  لحسن واسمي (جامعة الحسن الثاني بالدار البيضاء) – عبد الحق سرحان (جامعة لويزيان، لافاييت، كاتب) – إدويج تاماليت تالباييف (جامعة تيلان، أورليان الجديدة، لويزيان).

بموازاة مع الندوة، ستُـنظم أنشطة ثقافية تخصص لادريس الشرايبي، إضافة إلى إنشاء جمعية دولية لقُراء ونُقاد ادريس الشرايبي ومجلة للدراسات حول الشرايبي.

لغة الندوة : اللغة الفرنسية.